Saint-Ghislain

Présentation

Saint-Ghislain est une commune francophone située dans la province de Hainaut, non loin de Mons. Il s’agit d’un commune assez rurale, peu résidentielle et industrialisée, comptant environ 23 000 habitant pour un territoire de 7007 hectares.

On remarque également aisément que la commune est fort imprégnée du caractère traditionnel des anciennes villes et villages qui la compose.

La démarche

La Ville de Saint-Ghislain a la chance d’accueillir plus de 6500 élèves et étudiants chaque jour sur son territoire.

De ce fait, les services communaux et l’AMO Arpège ont pu aller à la rencontre de 206 jeunes afin d’avoir leur propre opinion sur les possibilités qui leur sont offertes, mais aussi et surtout quant aux souhaits de ces derniers face à la mise en œuvre de la politique locale de jeunesse.

Les jeunes qui ont accepté de répondre à cette enquête étaient en majorité âgés de 15 à 16 ans.

Avec l’ensemble des acteurs impliqués, les porteurs de projet ont constaté qu’il était essentiel de mettre en valeur les initiatives communales, les différentes possibilités d’expression mais aussi les associations reconnues par la Ville.

Le projet

Avec l’ensemble des acteurs, nous constatons qu’il est donc essentiel de mettre en exergue l’ensemble des initiatives communales, les différentes possibilités d’expression (culturelle, sportive, politique, citoyenne) mais aussi celles des associations reconnues.

Intitulé : Carte Jeunesse (pocket)

Résumé :
Il a été décidé de créer une mini carte (format de poche) en 20 000 exemplaires répertoriant tous les acteurs “jeunesse” du territoire communal de Saint-Ghislain (associations jeunesse, culturelles, sportives, d’aide à la jeunesse, santé, etc …).
Cette carte sera destinée à tous les jeunes fréquentant le territoire de Saint-Ghislain et sera créée avec les jeunes et les partenaires.

Évolution du projet

En 2019

Suite à diverses raisons, le projet de cartographie pensé en 2018 devrait enfin voir le jour en 2019.

Dans la suite de la politique jeunesse entreprise sur le territoire, et devant le constat d’une difficulté de fonctionnement du Conseil Consultatif de Jeunes déjà en place, une réflexion est faite pour le lancement d’un nouveau conseil de jeunes, répondant à un fonctionnement plus souple que les conseils consultatifs déjà existant.
Portant pour constat que la désertion des jeunes du CCJ soit dûe au cadre contraignant d’un mandat, la nouvelle formule de fonctionnement souhaitée serait la création d’un conseil de jeune sur la base d’un projet donné, émanant des jeunes eux-mêmes, pour la durée de la mise en place de ce même projet.